Le risque iatrogène est souvent sous-évalué et entraîne des couts indus au système de santé et des problèmes de santé indésirables chez les patients

Le terme « iatrogène » est relatif à un effet indésirable provoqué par un médecin ou un traitement médical. Ainsi, l’hospitalisation due à une maladie ou un dérangement iatrogène font-ils l’objet de sanctions envers le médecin prescripteur?

La « iatrogénèse » relève de l’ensemble des conséquences néfastes sur l’état de santé individuel ou collectif de tout acte ou mesure pratiquée ou prescrite par un professionnel de santé habilité et qui vise à préserver, améliorer ou rétablir la santé.

La notion est donc très générale, qualifiant un trouble ou un effet non souhaitable consécutif : à l’intervention d’un médecin ou autre professionnel de la santé qu’il y ait ou non erreur de traitement; ou à l’utilisation d’un médicament, qu’elle corresponde ou non à son indication habituelle.

Il y a donc surmultiplication de conséquences néfastes à partir d’une seule entrevue chez un professionnel de la santé visant originellement à résoudre une problématique de santé. Il y a également surmultiplication d’entrevues médicales comme suite aux conséquences néfastes et indésirables d’une médication. Cela entraîne une surcharge de système de santé et de couts afférents aux risques « iatrogène » inutiles qui pourraient être évités.

Rappelons qu’une maladie, un état, un effet secondaire, etc. sont iatrogènes lorsqu’ils sont occasionnés par un traitement médical. En grec, le mot signifie littéralement « provoquer par le médecin » (iatros : médecin; génès : qui est engendré), ou par d’autres professionnels de la santé, par exemple par un pharmacien, ou un dentiste.

Lorsque le patient est ignoré, cela engendre une crainte ou une anxiété et une perte de confiance aux professionnels de la santé. Il peut donc également ignorer les ordonnances.

La iatrogénèse (auparavant nommée iatrogénie) médicamenteuse s’avère particulièrement courante dans le domaine de la maladie mentale et de la santé mentale. Tout médicament a des effets bénéfiques, mais aussi des effets indésirables. Ils peuvent provenir du médicament lui-même, de son association avec un autre médicament, de son incompatibilité avec le malade ou d’une erreur de prise.

La réduction du risque iatrogène doit être définie comme une priorité dans la réduction des coûts du système de santé. Elle peut même entraîner le décès ou l’hospitalisation du patient. Les personnes vulnérables et les personnes agées seraient plus a risque d’une iatrogénie médicamenteuse.

Au niveau du particulier, il faut respecter l’ordonnance à la lettre (horaires de prise, dosage, durée du traitement) et informer tous les médecins consultés des médicaments que l’on prend. Mais cette approche est souvent insuffisante, car par exemple le médecin à l’origine de la prescription n’est pas toujours informé des autres médicaments pris par le patient, ni des nombreuses interactions entre les médicaments. Le pharmacien qui connaît son patient et ses habitudes en matière de médicaments, ou qui constate que des médicaments sur une ou plusieurs ordonnances sont incompatibles entre eux, peut jouer un rôle considérable pour éviter de telles interactions néfastes entre médicaments.

Or, une approche systémique s’avère nécessaire. En effet, il est nécessaire d’appréhender la question sous l’angle systémique, car on imputerait, à l’hôpital, plus de 80 % des causes profondes des événements indésirables à l’organisation hospitalière. Dans tous les cas, tous les professionnels de la santé qui prescrivent des médicaments se doivent d’être au courant de l’historique des ordonnances, puisque la prescription est un acte en lui même, qui entraîne des couts.

La iatrogénèse reste en grande partie évitable et la maîtrise du risque s’inscrit à la fois dans le domaine de la qualité des soins et dans celui de la sécurité des soins de santé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s